D’abord, brève explication pour les profanes. Le vol à main armée, ou « braquage », n’est pas un crime anodin. Bien plutôt, le « braquage » est au centre de la vie des bandits, ce que savent policiers, magistrats et criminologues : besoin de s’affirmer, de montrer qu’on est un « homme », un vrai ; et de pratiquer l’ »accumulation primitive du capital » criminel. Exemple, il faut de l’argent frais pour acheter de la drogue – les narcos ne font pas crédit.

Documents joints

Lire l’article complet au format PDF