Avril 2014, Mme Vallaud-Belkacem ministre (entre autres) de « La Ville » annonce 600 millions d’euros (de plus) pour les « zones sensibles ». Un énième « plan banlieues » en quarante ans, promis comme les précédents au plus ruineux échec.

Retour sur cette politique, en fait, des banlieues hors-contrôle, entre braquages, narcotrafic et règne des gangs.

• « Politique de la Ville », objectif : Dès l’origine (1977) « éviter le décrochage social… corriger les inégalités… résorber la misère » ; (Loi Borloo, août 2003) « réduction des écarts constatés avec les autres villes et quartiers, retour au droit commun ».

Or pour Libération (22/07/2013), on rejoue « Le même mauvais film que celui des Minguettes, il y a plus de trente ans ». Le Nouvel Obs’ (10/01/13), parle de « ghettoïsation progressive… la répétition des émeutes et la montée des violences des bandes en lien avec les trafics de drogues ».

Documents joints

Lire l’article complet au format PDF