Impuissante à la barre d’un bateau ivre, Mme Belloubet dit, en termes judiciaires, souvent n’importe quoi. Le laxisme de gauche persistant, son plan rabote encore l’échelle des peines qui, courtes, « ne serviraient à rien ». Faux : deux cas criminologiques célèbres prouvent que, vite infligées, les peines courtes sont efficaces. Ces exemples, les voici.

Documents joints

Lire l’article complet au format PDF