La Table Ronde, 1991

« Dans plus de soixante pays au monde, répartis sur les cinq continents, un courant islamique-révolutionnaire est à l’oeuvre depuis une décennie. En février 1979, la Révolution Islamique d’Iran lui a donné l’impulsion décisive, mais certains des mouvements qui le composent existaient depuis trente ans parfois.

Que veulent ces activistes de l’islam ? A les en croire « Le nouveau mouvement islamique… ne combat ni les chrétiens ni les juifs, mais la corruption et l’oppression. Partout dans le monde ils [les musulmans] se soulèvent contre les rois qui les ont dépouillés de leur argent et de leurs droits. Ils combattent les envahisseurs qui ont occupé leurs terres par la force, terrorisant et tuant leurs enfants. Ils tentent de protéger leur famille contre le venin du matérialisme et de l’immoralité, exportés par l’Occident libéral. Ils veulent une société sans drogue, sans criminalité ; peu ou pas de divorces, une vie heureuse et productive pour tous. Pour cela, ils croient que l’islam est la solution, pas la démocratie à l’occidentale. (The Muslim, 20/02/1990).

Expliquer ce qu’est ce courant révolutionnaire-islamique, décrire dans le détail son histoire et ses méthodes d’action, recenser ses composantes dans le mond eentier – de l’Afghanistan au Zimbabwe – tel est l’objet premier de cet Atlas. Mais ses auteurs ont également pensé qu’en montrant l’aspect minoritaire – mais redoutable – de l’activisme islamique, ils feraient a contrario apparaître la nature réelle de l’islam pratiqué par la grande majorité des musulmans : celle d’une religion de paix. »