Pauvert-Garnier, 1982

« 22 avril 1982. Une voiture piégée explose rue Marbeuf à Paris : une jeune femme est tuée, soixante personnes blessées. Trois semaines plus tôt, le 30 mars, une bombe placée à bord du « Capitole » – le train Paris-Toulouse – avait fait cinq morts et vingt-huit blessés.

Longtemps épargnée par le terrorisme, la France, qui au regard de ses proches voisins faisait figure de sanctuaire, subit depuis plusieurs mois à son tour une vague de violence sans précédent, de l’assassinat à l’attentat aveugle.

Xavier Raufer a consacré plusieurs années à l’étude des organisations révolutionnaires. Sur le terrain, il a pu observer les structures de la guérilla urbaine, s’entretenir avec des observateurs et des protagonistes de la lutte armée.

Il explique avec précision, clarté et mesure :

– Les différentes formes de terrorisme,
– La nature et l’histoire réelles de ces groupes dont les journaux nous parlent tous les jours,
– La menace des « Partis communistes combattants »,

Il répond aux questions que tout le monde se pose sur :

– L’éventualité d’un mystérieux « commanditaire secret » des brigades rouges,
– La présence côte à côte, autour du célèbre Carlos, de néo-nazis et d’anciens militants révolutionnaires,
– Le rôle des différents services secrets…

L’auteur, enfin, reprenant le mot fameux de Mao Zedong, pousse un cri d’alarme : « la France est aujourd’hui comme une plaine d’herbes sèches. Et si une étincelle venait y mettre le feu ? »