Le Huffington Post

17 morts ! Des Juifs encore frappés en France – alors que, depuis 2012, on leur avait cent fois répété « plus jamais de Merah ». Or devant un pareil désastre, il faut parler clair et dire qui a fauté.

En matière de terrorisme, rappelons que la DCRI/DGSI a d’abord raté l’affaire de Tarnac, puis Merah. Elle a ensuite présenté le rocker néo-nazi Kristian Vikernes comme un fanatique « susceptible de préparer un acte terroriste d’envergure » ; celui-ci écopant finalement d’une bête amende de presse. Puis il y a eu Nemmouche, interpellé par chance dans un autocar de Marseille. Récemment, le fameux « Bilal » de Joué-les Tours passait « sous le radar », puis les frères Kouachi ; enfin, Ahmedi Coulibaly.

Documents joints

Lire l’article complet au format PDF