Pauvert-Alésia, 1983

« Ce livre est surprenant, passionnant, agitant. La violence est le plus grand sujet actuel. Pour 54% des Français, c’est la préoccupation N°1. Pas de journée sans article ou émission sur la violence, sans qu’on ait l’impression d’avoir rien appris. Or sur ce thème rebattu, voici du nouveau : les vraies causes, les remèdes possibles. Oui, la violence sociale augmente ; voici les vraies statistiques, les chiffres qu’on nous cache. Sait-on que les squatters sont plus nombreux à Paris qu’à Berlin-Ouest, que certains délits augmentent de 45% par an (incendies volontaires) ?

Mais d’où vient la violence sociale ? Pourquoi les Brigades rouges, les suicides de jeunes, les sabotages d’ordinateurs ? Où sont les remèdes ? Pas dans la répression aveugle : peut-on reprocher par principe aux loubards de Villejuif le comportement qu’on encourage chez les cadres des grandes entreprises, les chasseurs ou les inspecteurs des Douanes ? Qu’on jalouse chez les bourgeois de Dallas ? Pas dans le laxisme : le pillage d’un appartement est un viol intolérable. Badinter/Peyrefitte, Gauche/Droite, ne tiennent sur la violence que des discours théoriques sans intérêt, faute de véritable compréhension du phénomène.

Xavier Raufer nous apporte la première analyse froide d’un phénomène social brûlant, et les premières perspectives réalistes de solutions. A partir de ce livre remarquable, le problème change de visage. «