Pratiqué sur tous les continents, l’esclavage est vieux comme l’humanité. Sort de fait affreux que celui de l’esclave, objet ou meuble pour son propriétaire, soumis à sa volonté, son désir ou ses caprices. L’Etat de droit prohibe cette sujétion d’un être humain : ainsi, en son article 224-1B, notre code pénal définit l’esclavage comme l’exercice, à l’encontre d’une personne, d’un des attributs du droit de propriété ; et punit de vingt ans de réclusion criminelle la réduction avérée de quiconque à cet état.

Documents joints

Lire l’article complet au format PDF