Fayard, 1987

« Par leur nombre, leur variété, leur durée, les actes de terrorisme commis au Moyen-Orient, ou qui y trouvent leur origine, ne peuvent être considérés ni comme un accident historique, ni comme l’émanation artificielle ou exceptionnelle des Etats de la région. Assurément, beaucoup de ces Etats utilisent le terrorise ou l’ont parfois érigé en un système de relations extérieures. On ne saurait cependant voie en eux les matrices des groupes terroristes actifs.

Le terrorisme moyen-oriental est le fait de communautés régionales de diverses natures. Les appareils centraux des groupes constitués d’où émane cette violence sont finalement les seuls éléments stables et durables et représentent les vraies menaces à long terme.

Xavier Raufer a voulu, en spécialiste, savoir d’où venaient ces groupes, quels étaient leur histoire, leurs liens éventuels, leur univers mental. le terrorisme moyen-oriental est, surtout dans ses variantes islamiques-révolutionnaires, le produit d’une culture et non pas d’un complot. A partir des données observables et d’informations très souvent inédites mais toujours vérifiées, Xavier Raufer a suivi les différents groupes et vecteurs du terrorisme depuis leurs zones de repli jusqu’à leur arrivée en Europe.

Démêler les écheveaux embrouillés, comprendre les situations, saisir les connexions, évaluer les perspectives ; reconstituer, au terme de plusieurs années de recherches, la morphologie du terrorisme issu du Moyen-Orient et à vocation transnationale : voilà l’ambition de l’ouvrage, le risque d’un travail qui n’avait jusqu’à aujourd’hui jamais été entrepris. »