De prisons en tribunaux, Mme Nicole Belloubet, présente garde des Sceaux, arpente la France judiciaire et carcérale. Louable effort, car apprécier la réponse régalienne au crime est utile. Ainsi, Mme Belloubet s’informe, visite, commente, songe à moderniser l’appareil judiciaire… à réformer la procédure pénale, etc. Certes, elle n’échappe pas aux vénielles gaffes de débutant : des téléphones en prison ? Oui ou non ? Fixes ou mobiles ? Euh… Et les tics de femme de gauche « séduite » par une « Protection judiciaire de la Jeunesse » incapable de « protéger » les jeunes qu’on lui confie ; PJJ donc fort hostile à toute évaluation réelle de son boulot… (Combien de récidives ?)

Mais là n’est pas le pire.

Documents joints

Lire l’article complet au format PDF