RT France

L’appareil d’Etat français dispose de nombre de fichiers administratifs judiciaires ou de renseignement, voués à cibler et suivre tous types de criminels, terroristes, escrocs, aliénés, etc. En vrac : STIC (système de traitement des infractions constatées), Fichier des personnes recherchées (FPR) dont les « Fiches S » sont une subdivision ; Fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT) ;
Fichier judiciaire national automatisé des auteurs d’infractions terroristes (FIJAIT), etc.
Répondant à divers besoins, gérés par maintes instances du continuum régalien de l’Etat, ces fichiers lui donnent la cruciale profondeur stratégique

Documents joints

Lire l’article complet au format PDF