Des ordinateurs bloqués par centaines de milliers – dont ceux d’administrations ou de sociétés mondiales (Renault en France). « La pire attaque informatique de l’histoire »…

Plus de cent pays sont touchés… Voici donc le planétaire piratage opéré par le virus WannaCry – un fort offensif « bébé » (parmi tant d’autres…) de la NSA, le service de renseignement américain, subtilisé à son apprenti-sorcier de maître et récupéré puis utilisé… tiens, mais par qui au fait ?

Documents joints

Lire l’article complet au format PDF