A chaque période historique, un Etatnation constitué et organisé rencontre un seul problème grave en matière de sécurité.
Plus bien sûr alentours, une multitude de diversement graves nuisances annexes.
Dans la France de 2013, le problème crucial de paix publique est celui des bandes criminelles. Enracinées pour la plupart dans la périphérie des métropoles, ces bandes provoquent le gros de la criminalité de voie publique. Elles sont notamment coupables d’une bonne part :
– Des vols à main armée de proximité (commerces, etc.).
– Des bouffées de violence dans les « quartiers sensibles », incendies de véhicules ; agressions, tirs visant les forces de sécurité, etc.
– Des vols avec violence.
– Des trafics de stupéfiants.
– Des rackets, occupations indues de halls d’immeubles, intimidations ou brutalités visant la population,
– Des règlements de comptes (homicides, enlèvements, bastonnades, etc.) entre malfaiteurs.

Documents joints

Lire l’article complet au format PDF