DEFIS

En matière de cybercriminalité, nous évoluons toujours sur une terra incognita, ou presque. « Hic sunt dracones » trouvait-on prudemment écrit sur les cartes médiévales censées dépeindre le centre de l’Afrique.
Or toujours plus aujourd’hui, abondent les « dragons numériques ». Face à eux, sur les terres encore infrayées du cyber-crime, la voie de l’avenir est désormais de penser, non plus en technicien, mais en criminologue.
Pourquoi ?

Documents joints

Lire l’article complet au format PDF