Il est étrange de voir des médias d' »information » parler de « flambée des guet-apens », reflétant sans doute l’ahurissement des officiels qui leur tiennent la plume – et tombent euxmêmes de la lune. Restaurons les faits : ces embuscades visant policiers, gendarmes, pompiers etc., relèvent du quasi-quotidien dans la France de Macron-Castaner-Belloubet.

Rien qu’en octobre, la seule Île-de-France en a subi à Boissy-Saint-Léger, Champigny-sur- Marne, Étampes, Émerainville, Les Mureaux, Mantes-la-Jolie, Trappes, etc.

Documents joints

Lire l’article complet au format PDF